code


code

code [ kɔd ] n. m.
• 1220; lat. jurid. codex « planchette, recueil »
1Recueil de lois. Le code de Justinien, et absolt le Code. Ensemble des lois et dispositions légales relatives à une matière spéciale. Livre, article d'un code. Le C ODE CIVIL ou Code Napoléon (1800-1804). Code de commerce. Le code du travail. Le code des douanes. Code pénal (1810). La réforme du code pénal. Par ext. Toute édition d'un code. Ouvrir, consulter le code. Fam. Le Code : les lois. Connaître le code, le droit. C'est dans le code : c'est légal.
2Décret ou loi étendue, réglant un domaine particulier. Code de la route. Apprendre le code pour passer le permis de conduire. Passer le code, l'épreuve du code.
Phares code, ou plus cour. codes : phares de puissance réduite utilisés en agglomération ou lors du croisement d'autres véhicules (SYN. feux de croisement ). Se mettre en code(s). Allumer ses codes.
3Fig. Ensemble de règles, de préceptes, de prescriptions. règlement. Le code de l'honneur, de la morale, du goût. « Il n'avait pas oublié le code de la politesse britannique » (Maurois). Fig. Se donner un code de conduite, une conduite à tenir.
4Système de symboles destiné à représenter et à transmettre une information. Code secret. chiffre, cryptographie. Mettre en code. chiffrer, coder. Code alphanumérique. Code ASCII. Code d'une carte bancaire. Composez votre code confidentiel. J'ai oublié mon numéro de code. Code d'accès à un immeuble ( digicode) , à un centre serveur (cf. Clé d'accès), au minitel. CODE POSTAL : code à cinq chiffres indiquant le département et le bureau distributeur, et qui permet le tri mécanique du courrier. (v. 1975) CODE À BARRES ou CODE-BARRES :codage formé de fines barres parallèles apposé sur des produits (alimentaires notamment), afin d'identifier ces produits par lecture optique. Lire les codes-barres avec une douchette. Inform. Code correcteur d'erreurs, qui permet, à la réception, de détecter, de corriger une erreur survenue durant la transmission. — Recueil de symboles. Code international des signaux. Code typographique.
5(empr. angl.) Tout système rigoureux de relations structurées entre signes et ensembles de signes. codification, conversion. Le code permet la production de messages et la communication. Code linguistique. système; grammaire, lexique. Le code met en forme un contenu. coder, codeur, encoder. Interpréter un message selon son code. décoder. Code gestuel, usuel, graphique... Code génétique : ensemble des arrangements de nucléotides qui permet la transmission de l'information génétique déterminant la spécificité des protéines synthétisées ( codon) .

code nom masculin (latin codex) Recueil de constitution régissant un pays : Code Théodosien, code Justinien. Recueil des lois et règlements qui régissent un domaine du droit : Code civil. Code de commerce. Livre qui contient ces lois. Ensemble de règles qui font loi en matière sociale : Le code de la politesse. Système conventionnel, rigoureusement structuré, de symboles et de règles combinatoires. Commerce Synonyme de chiffre. Informatique Ensemble d'instructions en langage machine ou symbolique constituant un programme. Ensemble de règles permettant de représenter des données d'une manière biunivoque sous une forme discrète, en vue de faciliter leur traitement automatique ou leur transmission. Linguistique La langue, considérée comme un système conventionnel de symboles et de règles de combinaison, commun à des interlocuteurs et grâce auquel le message peut être produit et interprété. ● code (citations) nom masculin (latin codex) Henri Beyle, dit Stendhal Grenoble 1783-Paris 1842 En composant la Chartreuse, pour prendre le ton je lisais chaque matin deux ou trois pages du Code civil, afin d'être toujours naturel. Correspondance, à H. de Balzac, 30 octobre 1840 code (expressions) nom masculin (latin codex) Code génétique, ensemble des mécanismes grâce auxquels l'information génétique est inscrite dans la molécule d'A.D.N. qui constitue le gène (A.R.N. dans quelques virus), puis transcrite en A.R.N. messager, et, enfin, traduite en protéines. Code noir, ordonnance publiée en 1685 par Louis XIV, établissant la protection des esclaves noirs des « Îles » (Antilles) et réglementant la traite des Noirs dans le trafic triangulaire (France, Afrique, Antilles). Code de signaux ou code international, catalogue des signaux faits au moyen de pavillons spéciaux et destinés à permettre aux navires de communiquer entre eux et avec les sémaphores. Code postal, ensemble de cinq chiffres, devant figurer sur toute adresse postale pour permettre le tri automatique du courrier et composé des deux chiffres du code départemental, suivis de trois chiffres identifiant le bureau distributeur qui recevra l'envoi. ● code (synonymes) nom masculin (latin codex)
Synonymes :
- Commerce. chiffre

code
n. m.
rI./r
d1./d Recueil, compilation de lois. Le code Justinien: V. Justinien I er.
d2./d Corps de lois constituées en système complet de législation sur une matière déterminée.
Code civil, ou code Napoléon, promulgué en 1804 afin d'unifier la législation en France.
Code pénal, code de commerce, code général des impôts.
HIST Code noir: autref., dans certaines colonies, code régissant le statut des esclaves.
|| Code de la route: ensemble de la réglementation et de la signalisation qui régit la circulation routière.
Passer le code, l'épreuve théorique du permis de conduire, ayant trait au code de la route.
AUTO Phares en code ou code: feux de croisement. Se mettre en code.
d3./d Fig. Le code de l'honneur, de la morale, de la politique,: les préceptes en ces matières.
d4./d Volume contenant le texte d'un code.
rII./r
d1./d Système conventionnel de signes ou signaux, de règles et de lois, permettant la transformation d'un message en vue d'une utilisation particulière (transmission secrète; exploitation par des moyens informatiques). Code secret. Code informatique.
Code postal: code à chiffres ou alphanumérique réservé aux adresses postales, permettant le tri automatique du courrier. Syn. (Belgique) numéro postal, (Suisse) numéro postal d'acheminement.
|| INFORM Code binaire, qui utilise un système de numération à base 2 (chiffres 0 et 1).
d2./d Recueil de phrases, de mots et de lettres, et de leur traduction chiffrée.
d3./d BIOL, GENET Code génétique: ensemble des informations inscrites dans l'A.D.N., qui concernent la nature et l'ordre des acides aminés entrant dans la synthèse des protéines cellulaires, propre à chaque individu. (V. encycl. ci-après.)
Encycl. Génét. - Le code génétique est déterminé dans une molécule d'A.D.N. par la séquence de 4 bases azotées: adénine, thymine, guanine, cytosine. Chaque triplet de bases, ou codon, représente un acide aminé donné. La molécule d'A.D.N. est transcrite dans la molécule d'A.R.N. messager, laquelle transporte l'information au niveau des ribosomes cytoplasmiques, où la protéine est alors synthétisée à partir des acides aminés voulus.

⇒CODE, subst. masc.
A.— DROIT
1. Ensemble de lois concernant les matières d'une branche du Droit. Code civil, code de Commerce. L'art. 214 du Code civil ordonne à la femme d'habiter avec son mari (DURKHEIM, De la Division du travail social, 1893, p. 40).
P. méton.
a) Volume contenant le code. Il prit un code et se mit à le feuilleter (A. FRANCE, Le Crime de Sylvestre Bonnard, 1881, p. 481).
b) Droit, lois. Cette femme étudiait le code (BALZAC, Gobseck, 1830, p. 429).
2. P. ext. et en partic. Loi ou décret étendu régissant une matière de Droit. Code de l'enregistrement, code de la route. Je connais le code de la route, moi (QUENEAU, Zazie dans le métro, 1959, p. 144).
P. ell. Phares code ou absol. code. Système du dispositif d'éclairage d'un véhicule automobile, moins éblouissant que les phares, prévu par le code de la route et utilisé par exemple lorsque ce véhicule croise un autre usager de la route. Rouler en code. Synon. récent feux de croisement (cf. Ch. CHAPELAIN, Cours mod. de techn. automob., 1956, p. 312).
3. HIST. Ensemble de la législation qui régit un pays. Les codes babyloniens, assyriens, hittites, qui présentent maintes ressemblances avec les divers codes israélites et juifs que la Bible a conservés (Philos., Relig., 1957, p. 4201).
En partic. [Dans l'Empire romain] Compilation de lois, de constitutions impériales. Code théodosien, code Justinien (cf. GUIZOT, Hist. gén. de la civilisation en Europe, leçon 2, 1828, p. 27).
B.— P. anal.
1. SOCIOL., HIST. Ensemble de coutumes ou de règles parfois écrites, qu'il est convenu de respecter dans une matière, dans un domaine, dans un milieu donné. Code de l'honneur (MAUROIS, La Vie de Disraëli, 1927, p. 151). Tout était prévu, même la manière d'éternuer, dans ce code de la politesse française (G. SAND, Histoire de ma vie, t. 3, 1855, p. 171). Il (...) prit le code du duel (MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Un Lâche, 1884, p. 921).
2. Techniques de la communication, de l'information
a) Langage secret servant à échanger des informations. Synon. chiffre. Comité dont le nom de code est le « Maud committee » (GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 29).
b) LING., SÉMIOTIQUE ,,Ensemble de règles ou contraintes qui assurent le fonctionnement du langage`` (Media 1971), p. ext. d'un système de signes quelconque fonctionnant dans un domaine.
P. méton. Recueil contenant la liste des équivalences entre signifiants et signifiés d'un domaine. Code de signaux (BARBER. 1969).
c) Système de symboles permettant de représenter une information dans un domaine technique [informatique, télécommunications, techniques audio-visuelles]. Code binaire, code numérique (cf. BERKELEY, Cerveaux géants, 1957, p. 61); code typographique (La Civilisation écrite, 1939, p. 1602) :
Télégraphe automatique Wheatstone. — Dans cet appareil, très employé en Angleterre, on prépare les signaux d'avance en perforant une bande de papier suivant le code morse.
A. LECLERC, Manuel de télégraphie et téléphonie, 1924, p. 140.
Prononc. et Orth. :[]. Enq. :/kod/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1236 « recueil de lois et règlements » (H. D'ANDELI, [Bataille des sept arts], IV, 366 ds T.-L.); 2. a) 1866 « système de transcription d'un message » mar. code de signaux (Lar. 19e); b) 1916 ling. (SAUSSURE, Cours de ling. gén., p. 47); 3. 1941 p. réf. à certaines normes du code de la route « feux de croisement » (MORAND, L'Homme pressé, p. 93). Empr. au lat. codex « tablette pour écrire » d'où « registre, écrit » en lat. class.; « recueil de lois et constitutions » dep. le IIe s. (Codex Gregorianus ds TLL s.v., 1406, 75); le sens 2 a pourrait être empr. à l'angl. code qui est attesté dans le même emploi dep. 1808 (Wellington ds NED). Fréq. abs. littér. :1 042. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 157, b) 1 635; XXe s. : a) 1 562, b) 774. Bbg. BARTHES (R.). Él. de sémiologie. Communications. 1964, t. 4, pp. 91-135. — GENTILHOMME (Y.). Interférences de vocab. entre deux sc., ling. et mathématique. Lang. fr. 1973, n° 17, pp. 48-49. — GOHIN 1903, p. 342. — HAMON (P.). Analyse du récit. Fr. mod. 1974, t. 42, p. 137. — ROG. 1965, p. 107.

code [kɔd] n. m.
ÉTYM. 1220; du lat. jurid. codex « planchette, recueil ».
1 Recueil de lois, de textes ayant force de loi. Législation, loi.
Spécialt. En parlant des codes romains. || Le code théodosien. || Le code de Justinien, et, absolt, le Code. || Le Code et le Digeste.
Recueil d'ordonnances royales, sous l'Ancien Régime. || Le code Louis, contenant les ordonnances de Louis XIV.
Mod. Ensemble des lois et dispositions légales relatives à une matière spéciale et réunies par le législateur. || Livre, article d'un code. || Commentaires sur le code.
(1793, projet de décret sur le Code civil, in D. D. L.). || Code civil, rédigé de 1800 à 1804, connu sous le nom de Code Napoléon, et traitant de l'effet et de l'application des lois (Introd.), des personnes (L. I), des biens et des différentes modifications de la propriété (L. II), de l'acquisition de la propriété (L. III).
1 En composant la Chartreuse, pour prendre le ton je lisais chaque matin deux ou trois pages du Code civil, afin d'être toujours naturel.
Stendhal, Lettre à Honoré de Balzac, 30 oct. 1840.
2 (…) ce Code civil qui, préparé, discuté et voté en si peu d'années reste, après plus d'un siècle et quart, le fondement du droit non seulement en France, mais dans une grande partie des nations civilisées.
Louis Madelin, le Consulat, XII, La dernière « masse », p. 183.
3 Ce n'est (…) point par une plate flatterie, mais par le plus juste hommage que le Code civil devait recevoir le nom de Code Napoléon sous lequel il a passé à la postérité.
Louis Madelin, le Consulat, XII, p. 203.
Code de procédure civile.Code de commerce, voté en 1808, modifié par la suite, et traitant du commerce en général (L. I), du commerce maritime (L. II), de la faillite et de la banqueroute (L. III), des tribunaux de commerce (L. IV).
Code pénal (1810) traitant des peines (L. I), des personnes punissables (L. II), des crimes et délits (L. III) et des contraventions de police (L. IV).Anciennt. || Code d'instruction criminelle (1809); mod. || Code de procédure pénale (1957), traitant de la police judiciaire et de la justice en matière criminelle.Codes de justice militaire.Code forestier.Code rural.Le Code du travail.
Par ext. Toute édition d'un code. || Ouvrir, consulter le code. || Code annoté.
Absolt. || Le Code : un code (civil, pénal…) selon les contextes; les lois. || Se tenir dans les marges du code. || Connaître le code, les lois, le droit. || C'est dans le code : c'est légal.
2 Décret ou loi étendue, réglant un domaine particulier.(1922). || Code de la route, et, absolt, le code, décret du 31 déc. 1922 réglant les conditions du roulage des voitures. || Apprendre le code de la route pour passer le permis de conduire. || Prendre des leçons de code dans une auto-école.Préparer, passer le code, l'épreuve de code de la route du permis de conduire.
3.1 Je connais le code de la route, moi.
R. Queneau, Zazie dans le métro, p. 144.
(1941, P. Morand, l'Homme pressé). || Phares code ou codes (plus cour.) : phares de puissance réduite, prescrits par le code de la route dans certaines circonstances (syn. : feux de croisement). || Se mettre en codes, en code. || Allumer, éteindre ses codes.
3.2 Elle effleurait à peine la pédale de frein. Code, phare, code. Première, seconde.
Max Gallo, la Baie des Anges, III, p. 286.
3 Ensemble de règles, de préceptes, de prescriptions. Règlement. || Le code de la morale, du goût. || Le code de l'honneur. Catéchisme, évangile (fig.). || Un code d'honneur.
4 (…) le code de la politique (au XVe s.) était rédigé par Machiavel, ce code qui permettait tout aux souverains, même l'assassinat; tout excepté de ne pas réussir.
Fustel de Coulanges, Leçons à l'Impératrice sur les origines de la civilisation française, p. 221.
5 Tu devrais bien (…) écrire une sorte de manuel qui apprendrait aux femmes à vivre en paix avec l'homme qu'elles aiment, un code de la vie à deux (…)
Colette, la Naissance du jour, p. 34.
6 Il n'avait pas oublié le code de la politesse britannique (…)
A. Maurois, les Discours du Dr O'Grady, XIX, p. 205.
4 (1866). Système ou recueil de conventions constituant un ensemble de signes. || Code international des signaux : répertoire des signaux, signes Morse, pavillons et flammes employés dans la marine, avec leur signification.Code télégraphique.(1972). || Code postal (à cinq chiffres), permettant de coder les adresses, pour faciliter la mécanisation du tri du courrier.Code secret, permettant d'échanger des informations secrètes, le code n'étant connu que de quelques personnes. Chiffre.Code à barres (ou code-barres) : code imprimé sur l'emballage de certains produits (alimentaires, notamment), composé d'une série de fines barres groupées par zones, et qui permet d'identifier ces produits par lecture optique. || Le code à barres est utilisé dans les processus automatisés de stockage, de tri, d'expédition, etc.
En code : selon un code. || Communiquer en code ou en langue naturelle.
7 (…) cinq ans sur les chalutiers de Terre-Neuve où il faut être aussi toujours à l'affût, afin de capter les indications que se donnent, en code, les bateaux concurrents.
Roger Vercel, Remorques, p. 23.
5 Sc. En français, cet emploi vient de l'extension du sens 4 : code secret, code de signaux; dans son sens strictement technique, il calque l'anglais code, employé par Shannon et Weave (Théorie de l'information). Tout système rigoureux de correspondance entre ensembles de signes. Codification, conversion.
8 Le texte que j'écris en ce moment — c'est un « message » — est dactylographié, mais destiné à la typographie. Le passage de l'un des instruments à l'autre exige quelques précautions : La typographie possède un clavier plus riche (des caractères italiques, par exemple); pour conserver à la traduction toute sa rigueur, je dois donc me servir d'un « code » : une méthode pour désigner, avec le clavier dactylographique, ce que je désire voir ultérieurement réaliser par le clavier typographique. Ainsi je soulignerai ce qui devra être composé en italique.
On pourrait multiplier les exemples : il suffit de voir qu'on peut toujours établir un système de conventions (ou code) qui permette des traductions fidèles entre claviers inégalement fournis (…)
G. T. Guilbaud, la Cybernétique, p. 51.
Théorie de l'information, cybern. Organisation d'un système de signes susceptibles de transmettre de l'information. || C'est la permanence du code qui permet la communication au moyen de messages (formés de signes sélectionnés et ordonnés). || Code alphanumérique. || Code détecteur d'erreurs.
(Av. 1916, Saussure). Ling. Le système de signes qui permet la production de messages (énoncés, phrases) dans une langue naturelle. Langue. || Le code comprend la grammaire de la langue et les unités indispensables du lexique. || Le code met en forme le contenu à transmettre. Coder, encodage, encoder, encodeur. || Interpréter un message selon son code. Décodage, décoder, décodeur.(Dans les autres systèmes informationnels, appelés métaphoriquement langages). || Le code gestuel, le code graphique. || Codes visuels. || Codes et canaux.D'un code. Codique.
9 Il convient de distinguer (dans la « parole » opposée au système de la « langue ») : 1o les combinaisons par lesquelles le sujet parlant utilise le code de la langue en vue d'exprimer sa pensée personnelle (…)
F. de Saussure, Cours de linguistique générale, Introd., II, p. 31.
10 La langue apparaît réglée par un code; or ce code est lui-même une règle écrite, soumise à un usage rigoureux, l'orthographe.
F. de Saussure, Cours de linguistique générale, Introd., VI, p. 47.
Biol. || Code génétique : ensemble des arrangements nucléotidiques du matériel génétique qui permet la transmission de l'« information » génétique déterminant la spécificité des protéines synthétisées. aussi Codon.
11 Les caractères héréditaires de la cellule sont contenus dans les chromosomes qui sont eux-mêmes constitués par des gènes, lesquels contiennent en majeure partie de l'ADN.
Ce sont ces molécules d'acide désoxyribonucléique qui représentent le « Code » des caractères héréditaires.
Le Code ne comprend que quatre lettres qui représentent les quatre bases : Adénine, Guanine, Thymine, Cytosine. Cet alphabet très restreint permet cependant un grand nombre de combinaisons (…)
A. Goudot-Perrot, Cybernétique et Biologie, p. 15.
12 La structure et les propriétés d'une protéine sont définies par la séquence (l'ordre linéaire) des radicaux amino-acides dans le polypeptide. Cette séquence est déterminée par celle des nucléotides dans un segment de fibre de l'ADN. Le code génétique (sensu-stricto) est la règle qui associe, à une séquence polynucléotidique donnée, une séquence polypeptidique.
Jacques Monod, le Hasard et la Nécessité, p. 238.
DÉR. et COMP. Coder, codifier, codique. Codon. Décoder, encoder. Digicode. Sous-code.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • code — code …   Dictionnaire des rimes

  • codé — codé …   Dictionnaire des rimes

  • code — [kəʊd ǁ koʊd] noun 1. [countable] LAW a complete set of written rules or laws: • Each state in the US has a different criminal and civil code. ˈbuilding code [countable] LAW a set of rules that states what features a new building, bridge etc… …   Financial and business terms

  • Code — redirects here. CODE may also refer to Cultural Olympiad Digital Edition. Decoded redirects here. For the television show, see Brad Meltzer s Decoded. For code (computer programming), see source code. For other uses, see Code (disambiguation).… …   Wikipedia

  • code — n [Old French, from Medieval Latin codex, from Latin caudex codex tree trunk, set of wood writing tablets, book] 1: a systematic compilation or revision of law or legal principles that is arranged esp. by subject: as a: one that contains the law… …   Law dictionary

  • Codé — Code Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Code-2 — (Computador Didáctico Elemental, versión 2), y su predecesor ODE son dos procesadores ideados por los profesores Alberto Prieto y Antonio Lloris, de la Universidad de Granada, para facilitar la compresión del funcionamiento y el diseño hardware… …   Wikipedia Español

  • Code QR — Pour les articles homonymes, voir QR. Un exemple de code QR Le code QR ou QR Code (en anglais) est un code barres en 2 dimensions (code matrice) pouvant stocker jusqu à 7089 c …   Wikipédia en Français

  • Code 46 — film poster Directed by Michael Winterbottom Produced by …   Wikipedia

  • code — code; code·less; en·code·ment; iden·ta·code; man·u·code; re·code; sar·code; mi·cro·code; post·code; zip·code; de·code; en·code; os·tra·code; …   English syllables


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.